La grâce divine n’est pas la fin de la Loi

“La grâce divine n’est pas la fin de la Loi, mais son plein accomplissement et la possibilité en Christ de sa pleine réalisation dans nos vies. Ainsi, la grâce n’élimine pas la Loi, ne la remplace pas et ne permet pas d’y échapper. La grâce demeure un acte juridique dans l’économie divine pour permettre la pleine réalisation de la Loi. Elle confirme l’efficacité de la Loi et répond à ses exigences. La grâce divine n’est pas un moyen de contourner la Loi mais de l’exercer dans ses moindre détails par le biais de la substitution. Si la grâce divine est un don gratuit de Dieu pour celles et ceux qui sont amenés au salut, elle suppose que la justice divine soit néanmoins satisfaite en imputant la condamnation à un innocent : Jésus-Christ. La grâce divine est trop souvent assimilée à la grâce humaine qui s’efforce de pardonner sans satisfaire aux exigences légales. La grâce divine ne s’exerce pas au dépend de la Loi mais en plein accord avec elle. C’est en cela que notre salut prend tout son sens et que notre vie chrétienne doit être conduite par l’Esprit Saint dans une véritable fidélité à la Parole de Dieu, afin de nous permettre de marcher dans la sanctification de progrès en progrès selon la rédemption que nous avons reçue. »
Past. Xavier LAVIE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :