Un pasteur

Un pasteur, un responsable spirituel qui n’écoute pas les conseils ou fait semblant d’écouter, ne progressera jamais, si ce n’est que dans ses points de vue et ses fixations mentales spirituelles. 
Un responsable spirituel qui n’écoute pas un prophète authentique de Dieu, n’écoute donc pas Dieu et démontre sa médiocrité par son incapacité à discerner la voix de Dieu. 
La vie chrétienne est une marche par l’Esprit pendant laquelle  il faut constamment vérifier la direction du vent, et tout remettre constamment en question. Nous devons devenir de l’argile entre les mains du Saint Potier. 
Peu y arrivent, beaucoup se réfugient et se cachent derrière leur ministère et ses fruits, pour ne plus soigner leur être. Or le ministère nous est prêté, pas donné. Il ne nous appartient pas. Le fruit ne nous appartient pas non plus, il est à Dieu.
Le milieu pastoral évoluera et changera dans la mesure ou l’humilité remplacera l’orgueil et l’appétit du pouvoir, la fierté des titres, l’esprit de boutique ou de dénomination. 
Le jour où la religiosité évangélique, le légalisme, le fondamentalisme, la manipulation des masses, la séduction, l’esprit de formatage et de recopiage seront abandonnés, sans compter l’esprit d’hystérie. 
Le jour où le milieu pastoral deviendra un peuple de bergers, et non de leaders. Le jour où l’on cessera d’annoncer la guérison, le sensationnel, le miraculeux, le spectaculaire comme unique vecteur de l’annonce de l’Évangile.
Et alors les membres des assemblées rentreront dans la même évolution, qui sera une vraie révolution. Il s’en suivra une vraie délivrance. Les membres approfondiront leur foi, non d’abord dans un esprit émotionnel, mais dans un esprit de profondeur spirituelle et d’écoute et de silence.
Pasteur Philippe Auzenet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :