Culte du 9 avril 2017 en direct de Eglise évangélique la Rencontre

Prédication du 9 avril 2017
La séparation
«Moïse vit que le peuple était livré au désordre, et qu’Aaron l’avait laissé dans ce désordre, exposé à l’opprobre parmi ses ennemis. Moïse se plaça à la porte du camp, et dit: A moi ceux qui sont pour l’Éternel! Et tous les enfants de Lévi s’assemblèrent auprès de lui. Il leur dit: Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël: Que chacun de vous mette son épée au côté; traversez et parcourez le camp d’une porte à l’autre, et que chacun tue son frère, son parent. Les enfants de Lévi firent ce qu’ordonnait Moïse; et environ trois mille hommes parmi le peuple périrent en cette journée. Moïse dit: Consacrez-vous aujourd’hui à l’Éternel, même en sacrifiant votre fils et votre frère, afin qu’il vous accorde aujourd’hui une bénédiction. Le lendemain, Moïse dit au peuple: Vous avez commis un grand péché. Je vais maintenant monter vers l’Éternel: j’obtiendrai peut-être le pardon de votre péché. Moïse retourna vers l’Éternel et dit: Ah! Ce peuple a commis un grand péché. Ils se sont fait un dieu d’or. Pardonne maintenant leur péché! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit. L’Éternel dit à Moïse: C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre. Va donc, conduis le peuple où je t’ai dit. Voici, mon ange marchera devant toi, mais au jour de ma vengeance, je les punirai de leur péché. L’Éternel frappa le peuple, parce qu’il avait fait le veau, fabriqué par Aaron.»
Exode 32:25-35 LSG
Sorti d’Egypte, sorti de l’asservissement du péché, la Pâque !
Le peuple d’Israël est sorti d’Egypte. Comme nous qui sommes aussi sorti d’Egypte, c’est-à-dire de l’asservissement du péché. Jésus notre Pâque.
Péché, faux dieux, veau d’or
Il se fait un veau d’or.
Comme nous, nous pourrions ou avons même des dieux dans notre vie.
Ce ne sont que les prémices de ce qui va se passer au retour de Jésus.
Soit tu es pour Dieu, soit tu es contre!
Former un peuple saint
Tout au long de l’ancien testament, Dieu montre qu’il veut former un peuple saint. Qu’il condamne le péché. Que le salaire du péché c’est la mort (Rom 8:23).
Mais le peuple d’Israël ne cesse de se pervertir.
Sauver son peuple et toute l’humanité
Dieu a un plan magnifique. Non seulement, il veut sauver son peuple par amour pour lui. Pour l’honneur de son Nom et des promesses faites à Abraham.. Mais il veut sauver toute l’humanité.
C’est au travers de son peuple Israël et de Jésus de Nazareth, le Christ qu’il va accomplir son plan.
Il n’a jamais été question de remplacer le peuple d’Israël par l’Eglise, mais « d’agrandir » son peuple en sauvant le reste de l’humanité, de ceux qui croiront… de greffer ceux des nations païennes qui croiront et qui mettront leur foi, leur confiance et Jésus de Nazareth, le Christ pour leur salut. Confiance dans ce sang coulé et se corps percé à la croix.
Sans le peuple d’Israël, son histoire, ses erreurs, son entêtement à refuser le Messie à l’époque, jamais nous n’aurions eu accès au salut. Il fallait que les choses se passent ainsi afin que nous aussi, les païens, puissions avoir accès au salut. Le salut vient donc des juifs.
Donc Dieu avait un plan parfait pour sauver l’humanité.
Maintenant, le fils de l’homme trouvera-t-il encore la foi à son retour ?
Combien d’ouvriers sont dans les champs pour la moisson ? Car l’heure de la moisson est bien là. Elle a commencée ce jour où Jésus a annoncé ce jour du jubilé, puis, au jour de la Pentecôte… et chaque jour jusqu’à son retour.
Son retour est proche… que va-t-il donc se passer ce jour-là ?
À l’instar de ce qui se passa avec le veau d’or à l’époque de Moïse, il va y avoir séparation !
Séparer le bon grain de l’ivraie
«Il dit encore: Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre; qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. La terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi; et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là.»
Marc 4:26-29 LSG
«Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie? Il leur répondit: C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l’arracher? Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.»
Matthieu 13:24-30 LSG
«Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.»
Matthieu 13:47-50 LSG
«Il disait donc à ceux qui venaient en foule pour être baptisés par lui: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! Car je vous déclare que de ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Déjà même la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. La foule l’interrogeait, disant: Que devons-nous donc faire? Il leur répondit: Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a point, et que celui qui a de quoi manger agisse de même. Il vint aussi des publicains pour être baptisés, et ils lui dirent: Maître, que devons-nous faire? Il leur répondit: N’exigez rien au-delà de ce qui vous a été ordonné. Des soldats aussi lui demandèrent: Et nous, que devons-nous faire? Il leur répondit: Ne commettez ni extorsion ni fraude envers personne, et contentez-vous de votre solde. Comme le peuple était dans l’attente, et que tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ, il leur dit à tous: Moi, je vous baptise d’eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera le blé dans son grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point.»
Luc 3:7-17 LSG
«Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.»
1 Corinthiens 6:9-10 LSG
«Et il me dit: Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre. Car le temps est proche. Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville! Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement. Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!»
Apocalypse 22:10-21 LSG

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :