Sauvez mon enfant !

Shalom,


Tout brûlait autour de moi. Des bombes éclataient, le feu, les cris, scène de guerre bien pire que tout ce que j’ai déjà vu à la télé ou au cinéma, c’est dire et je n’exagère pas.

J’étais comme figé au milieu de cette scène complètement surréaliste.

À ma droite une femme, qui se savait entrain de mourir mais ça ne se voyait pas, me regarda et me supplia en tendant vers moi son enfant. Elle supplia de toute son âme de sauver son enfant.


Soudain, d’une manière si soudaine que s’en était totalement brutal, un vent brûlant du sud souffla violemment et la femme disparu brûlée vive sous mes yeux  et l’enfant je ne sais pas… Je ne le vois plus, il est caché.


La femme est l’église des hommes telle que nous la connaissons actuellement. Elle sera violemment détruite, il n’en restera rien que des os et de la cendre.


«Et s’il y reste encore un dixième des habitants, Ils seront à leur tour anéantis. Mais, comme le térébinthe et le chêne Conservent leur tronc quand ils sont abattus, Une sainte postérité renaîtra de ce peuple.»

Ésaïe 6:13 LSG


Plus tard, je traversai une cathédrale en ruine. Une voix se fit entendre et dit: »Je ne suis pas ici, mais là! »


Et mon regard fut transporté ailleurs…


«Ainsi parle l’Éternel: Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure?»

Ésaïe 66:1 LSG

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :