Donjon et prison

C’est en descendant la rue de l’Ecluse que je vis des mains sortir de la fenêtre du donjon du château de Neuchâtel. Elles criaient au secours.

En arrivant à la PP, je regardai encore une fois en direction du château et mon regard se posa sur la tour des prisons. Là, ce sont des centaines de mains qui se tendaient vers moi criant « PITIÉ, sauve-nous ! »

Et l’Esprit me dit: « délie ces âmes. Elles sont véritablement enchaînées. »

AAARRRGGGGGLLLLLL

Il y a réellement une vrai souffrance. La population souffre de ne pas entendre la parole de vie, la source d’eau vive. Ils n’entendent que fables et délibérations humaines, ils n’entendent pas car personne ne parle au milieu d’eux. Les églises sont mortes et mentent volontairement aux gens pour promettre le paradis et il n’en est rien !

Ils souffrent, comprenez-moi bien, ils souffrent et sont voués à la mort ! Comme les juifs pendant la seconde guerre dont on voyait les mains sortir des wagons à bestiaux qui se dirigeaient vers les camps de la mort nazis !

C’est exactement la même chose! Et plus personne n’a pitié d’eux !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :