Le PEV encou­rage Migros à assu­mer sa res­pon­sa­bi­lité sociale

Le Comité du parti du PEV Suisse recom­mande aux coopé­ra­trices et coopé­ra­teurs de Migros de voter NON lors de la pro­chaine vota­tion sur la vente d’alcool dans les maga­sins Migros. Migros, en tant que maga­sin ne ven­dant pas d’alcool, aide les per­sonnes vul­né­rables et alcoo­liques dans leur lutte quo­ti­dienne contre la dépen­dance et apporte ainsi une contri­bu­tion impor­tante à la pro­tec­tion de la jeu­nesse. Migros assume de la sorte sa res­pon­sa­bi­lité sociale et reste un modèle d’entreprise qui pense et agit de manière éthique.

Jusqu’au 4 juin, les 2.3 mil­lions de coopé­ra­trices et coopé­ra­teurs Migros votent sur la vente de bière, de vin et de spi­ri­tueux dans leur coopé­ra­tive Migros régio­nale. Le Comité du parti du PEV Suisse recom­mande aux ayants-droits de voter NON lors de cette consul­ta­tion. « Jusqu’à pré­sent, Migros était un lieu d’achat incon­tour­nable pour les per­sonnes vul­né­rables et alcoo­liques. Dans leur lutte quo­ti­dienne contre la dépen­dance, cela leur est utile, parce qu’au moins, lorsqu’ils font leurs achats, la ten­ta­tion des étals dis­pa­rait. », explique la Pré­si­dente du PEV et Conseillère natio­nale Lilian Stu­der. En tant qu’ancienne direc­trice du centre de lutte contre la toxi­co­ma­nie « Croix Bleue Argovie/Lucerne », elle sait de quoi elle parle.

Une déci­sion impor­tante pour la pro­tec­tion de la jeu­nesse 

Les experts en addic­tion mettent en outre en garde contre le fait qu’un OUI à la vente d’alcool à la Migros affai­bli­rait la pro­tec­tion de la jeu­nesse. Une telle déci­sion serait un signe sup­plé­men­taire de la nor­ma­li­sa­tion et de la bana­li­sa­tion de la consom­ma­tion d’alcool. Aujourd’hui déjà, les jeunes sont confron­tés au quo­ti­dien toutes les cinq minutes à une inci­ta­tion à boire de l’alcool. Si Migros, en tant que réfé­rence dans la vie quo­ti­dienne, aban­don­nait à son tour son prin­cipe « pas d’alcool, pas de tabac, mais un enga­ge­ment pour la culture et le sport », cela enver­rait un mau­vais signal, à savoir que l’alcool n’est plus un pro­blème.

Une déci­sion pour l’entrepreneuriat social

« Migros est encore consi­dé­rée par beau­coup comme une entre­prise socia­le­ment res­pon­sable, qui ne place pas la pure maxi­mi­sa­tion du pro­fit au-dessus de l’être humain. Cette pré­cieuse fonc­tion de pré­cur­seur et de modèle pour les entre­prises sociales et éthiques serait per­due. », exprime avec convic­tion le Conseiller natio­nal et entre­pre­neur social Nik Gug­ger de Zurich. Migros aban­don­ne­rait ainsi une par­tie impor­tante de son ADN éthique et une carac­té­ris­tique unique, et per­drait sa répu­ta­tion de grand dis­tri­bu­teur res­pon­sable sur le plan social. 

L’entrepreneuriat éthique est une prio­rité poli­tique du PEV Suisse. Depuis sa fon­da­tion, il s’engage pour la jus­tice sociale et la dignité humaine, et donc aussi pour les per­sonnes en marge de la société comme les per­sonnes dépen­dantes. C’est pourquoi il appelle toutes les coopé­ra­trices et tous les coopé­ra­teurs à pla­cer la pro­tec­tion des plus faibles au-dessus des inté­rêts éco­no­miques lors de ce vote impor­tant pour la poli­tique sociale de notre pays.

Contacts :

Lilian Stu­der, Pré­si­dente du parti et Conseillère natio­nale : 076 575 24 77
François Bach­mann, Vice-président (Roman­die) : 079 668 69 46 
Nik Gug­ger, Vice-président et Conseiller natio­nal : 079 385 35 35
Roman Rutz, Secré­taire géné­ral : 078 683 56 05
Dirk Mei­sel, Res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :