Le PEV pro­tège les enfants et les jeunes contre la por­no­gra­phie sur inter­net

Le conseiller natio­nal PEV Nik Gug­ger demande de mieux pro­té­ger les enfants et les jeunes de moins de 16 ans contre la por­no­gra­phie sur inter­net. Le Conseil natio­nal a adopté aujourd’hui une motion du PEV allant dans ce sens. Celle-ci charge le Conseil fédé­ral d’adapter les lois de manière à ce que les four­nis­seurs de ser­vices inter­net concer­nés soient obli­gés de mettre en place des mesures de pro­tec­tion tech­niques, comme par exemple une véri­fi­ca­tion de l’âge.

Bien que la loi suisse inter­dise de rendre des conte­nus por­no­gra­phiques acces­sibles aux per­sonnes de moins de 16 ans, un pour­cen­tage élevé d’enfants et d’adolescents est aujourd’hui en contact avec la por­no­gra­phie bien avant cet âge et en consomme régu­liè­re­ment. En moyenne, les enfants sont confron­tés à du maté­riel por­no­gra­phique pour la pre­mière fois déjà à l’âge de 11 ans. « Bien que la loi inter­dise de rendre la por­no­gra­phie acces­sible aux enfants et aux jeunes de moins de 16 ans, les four­nis­seurs de ser­vices inter­net n’utilisent jusqu’à pré­sent aucun moyen effi­cace pour contrô­ler cet accès. », explique le Conseiller natio­nal du PEV Nik Gug­ger pour jus­ti­fier son inter­ven­tion. « L’offre por­no­gra­phique aujourd’hui libre­ment dis­po­nible sur inter­net est illé­gale et consti­tue une vio­la­tion grave de la pro­tec­tion de la jeu­nesse. », a déclaré Nik Gug­ger devant le Conseil natio­nal.

Une véri­fi­ca­tion effec­tive de l’âge en lieu et place d’un blo­cage du réseau 

C’est pourquoi le Conseil fédé­ral devrait adap­ter les lois de manière à ce que les four­nis­seurs de ser­vices de télé­com­mu­ni­ca­tion soient obli­gés de bloquer les four­nis­seurs de conte­nus por­no­gra­phiques qui refusent de prendre des mesures tech­niques de pro­tec­tion des enfants et des jeunes. Il ne s’agit pas de bloquer le réseau. Il s’agit sim­ple­ment d’obliger les exploi­tants de sites inter­net à lier l’accès à la por­no­gra­phie à une véri­fi­ca­tion appro­priée de l’âge.

Une consom­ma­tion nocive de por­no­gra­phie

Des études montrent que la consom­ma­tion inten­sive de por­no­gra­phie a des conséquences psy­chiques et phy­siques sur les enfants et les ado­les­cents. Cepen­dant, face à inter­net et aux com­mu­ni­ca­tions mobiles, les parents d’aujourd’hui sont géné­ra­le­ment confron­tés à leurs propres limites. Sans outils effi­caces, ils se sentent seuls dans leurs efforts pour pro­té­ger effi­ca­ce­ment leurs enfants et ado­les­cents contre les conte­nus por­no­gra­phiques.

L’accès à la por­no­gra­phie doit être rendu plus dif­fi­cile pour les jeunes

Nik Gug­ger voit une solu­tion tech­nique­ment réa­li­sable et peu coû­teuse dans la véri­fi­ca­tion effec­tive de l’âge. « Aujourd’hui déjà, sur des sites simi­laires (p. ex. casi­nos en ligne, Swiss Loto, etc.), l’âge doit être prouvé, p. ex. avec une carte de cré­dit. C’ela est éga­le­ment pos­sible pour les sites por­no­gra­phiques. », affirme Nik Gug­ger avec convic­tion. L’Allemagne a par exemple bloqué le site de xHam­ster, car celui-ci ne vou­lait pas mettre en place des moda­li­tés d’accès plus sévères.

Contacts :
Nik Gug­ger, Vice-président du PEV et Conseiller natio­nal : 079 385 35 35
Roman Rutz, Secré­taire géné­ral : 078 683 56 05
Dirk Mei­sel, Res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :