Une taskforce nationale pour la crise ukrainienne

Source: Réseau évangélique

La guerre entre la Russie et l’Ukraine prend de plus en plus d’ampleur. Cela place l’Europe et la Suisse devant de grands défis notamment sociaux. Face à ce désarroi, nous ne pouvons pas, en tant que chrétiens, rester passifs. De nombreux membres et partenaires de Réseau évangélique suisse SEA-RES ont réagi sans tarder. Afin de les mettre en réseau, de coordonner leurs offres d’aide et de les informer en temps réel, SEA-RES a mis en place une taskforce.

Même si la situation en Ukraine évolue de manière imprévisible, il est clair qu’il existe un énorme besoin d’aide dans différents domaines et que les conséquences du conflit se feront sentir encore longtemps. Avec la mise en place d’une taskforce, SEA-RES veut coordonner dès à présent les diverses activités au sein de son réseau. La taskforce se compose de onze personnes issues de plusieurs groupes de travail (Interculturel, Interaction), du Bureau de conseil en matière d’intégration et de religion (BIR) ainsi que de membres actifs dans l’aide humanitaire. La taskforce est dirigée par le délégué interculturel de SEA-RES, Egzon Shala. Les axes d’action et de coordination se situent au niveau de la prière, de l’aide sur place en Ukraine et les pays voisins et de l’accueil des réfugiés en Suisse.

La prière est une tâche centrale pendant cette crise. Le RES appelle toutes les chrétiennes et tous les chrétiens à prendre du temps pour prier, de manière régulière et sur la durée. Certaines églises ont, par exemple, intégrées dans toutes leurs réunions un temps de prière consacré à l’Ukraine. D’autres invitent leurs paroissiens à une pause prière de quelques minutes chaque jour à la même heure. Au niveau européen, nous signalons l’action de prière en cours Europe Prays Together.

Au niveau de l’aide sur place, diverses actions sont en cours et la générosité est énorme, comme l’a montré l’action de la chaîne du bonheur de mercredi passé. A travers les œuvres chrétiennes affiliées au Réseau évangélique suisse, vous avez la possibilité d’apporter de l’aide en matériel et financière. Ces œuvres sont réunies sur les deux plateformes suivantes : Réseau Espoir et Interaction. Au niveau de la Suisse romande, vous pouvez aussi offrir du matériel qui sera livré en Ukraine en vous rendant sur le site de Gospel Wave.

Pour l’accueil des réfugiés en Suisse, les personnes ou églises qui souhaitent apporter de l’aide en particulier pour l’héberger peuvent s’annoncer sur le site de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR). D’autres aides pratiques sur l’accueil des réfugiés et leur accompagnement en Suisse se mettent actuellement en place avec le Bureau aux affaires d’intégration et de religion (BIR). Des informations suivront.

Au-delà des aides nationales et internationales que la Taskforce souhaite coordonner, il y a beaucoup d’initiatives plus locales que nous ne pouvons pas toutes mentionner ici. Nous sommes toutefois très reconnaissants pour toute aide visant à soulager les personnes souffrant de cette guerre en Ukraine.

Taskforce SEA-RES Conflit-Ukraine-Russie SEA

Conseils & demandes: Miriam Peterschmitt, +41 77 461 06 97, m.peterschmitt@bir-consult.ch

Contact médias: Stéphane Klopfenstein, +41 76 583 70 33, s.klopfenstein@evangellique.ch

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :