Pendant la seconde guerre mondiale

39-45, arrêté par les allemands à bord d’un bus, il fut aligné au bord de la route comme les autres.

Les soldats tirèrent sur le groupe. Il se laissa donc tomber au sol comme ceux de gauche et de droite.

L’officier allemand sorti son arme et tira une balle dans la tête de chacun.

Arrivé à sa hauteur, il vit son cerveau sorti de sa boîte crânienne. Il ne tira pas dessus et s’exprima en riant: « Dieses hier können wir nicht mehr sterben! ».

Après avoir perpétré leur assassinat, les allemands quittèrent les lieux.

Il resta dans sa position au sol sans bougé encore un bon moment. Puis se releva. C’est le cerveau de son voisin qu’il avait sur lui. Lui n’a été touché par aucune balle allemande.

Il se releva et continua sa route.

Le pasteur Edgar de Lasalle dans le Gard (30) était sauf. Dieu l’avait gardé à plus d’une reprise.

Très peu de documents existent au sujet du pasteur Edgar. Toutes ses notes ont été détruites par le feu après sa mort à sa demande express.

Un autre événement:

A la gare, il allait prendre un train lorsque qu’un homme vêtu d’un long manteau le croisa en lui disant: « Ne prenez pas ce train » en passant à sa hauteur. Edgar se retourna et ne vit plus personne. Il ne monta pas dans ce train. 2 minutes après le départ de ce dernier, une bombe explosa et détruisit celui-ci.

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.

Matthieu 10:28

https://www.ajpn.org/commune-Lasalle-30140.html

Photo: Église méthodiste de la rue de la Gravière à Lasalle

source photo : Lasallecrédit photo : D.R

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :